simulation de rachat de crédit
SOMMAIRE
Actualité du 15 Janvier 2011

Le taux des crédits reste bas malgré la hausse de janvier


Au cours du mois de janvier, la hausse des taux déjà enclenchées depuis décembre s'est poursuivie.
Néanmoins cette faible augmentation (0,2 point) n'affecte pas les taux du crédit immobilier qui reste faible à 3,85 % sur 20 ans en moyenne.

De leur côté les projets d'achat immobilier ne sont pas affectés par ces événements car le supplément mensuel demeure faible, surtout en ce qui concerne les primo accédants, qui peuvent bénéficier du nouveau PTZ+ (prêts à taux zéro plus) qui n'impose plus de ressources minimales.

Durant le mois, les taux ont augmenté entre 0,1 et 0,3 points selon les établissements et seuls 15 % des banques ont maintenu leur taux au même niveau.
C'est la remontée des taux à long terme qui est responsable de cette légère hausse.

Le temps de la baisse des taux est maintenant révolu mais les baisses ont été tellement importantes que les taux restent aujourd'hui avantageux pour les emprunteurs. L'année 2010 restera une année historique où les taux ont atteint leur seuil les plus bas.
Comparativement le taux fixe moyen du crédit immobilier sur 20 ans est de 3,85 % en janvier 2011, alors qu'il était de 4,08 % un an plus tôt. Ce genre d'observation va se faire de plus en plus rare dans les mois à venir.
L'achat immobilier ne devrait pas subir de grosses diminutions pour le moment. En effet pour un emprunt de 150 000 € sur 20 ans (montant moyen du crédit immobilier en France), la hausse des taux hors assurance (de 3,4 % vers 3,7 %) entraîne une augmentation de 23 € par mois pour une mensualité de 890 euros.

Surtout, c'est l'arrivée du PTZ+ qui permet d'atténuer cette hausse des taux.
Le PTZ+ peut être demandé depuis le 1er janvier 2011. Il prend la place du PTZ et peut être obtenu sans condition de ressources minimales. Ainsi le PTZ+ est accessible à un plus grand nombre d'emprunteurs primo accédants.
Par exemple un ménage avec deux enfants dont le revenu annuel est de 60 000 € peut prétendre à un PTZ+ :

  • compris entre 20 000 et 40 000 € pour acheter (en zone A) un bien ancien d'environ 200 000 €
  • jusqu'à 75 millions en pour l'achat d'un logement basse consommation.

L'avantage du PTZ+ réside dans le fait qu'il permet de réduire le coût du crédit. Cela va permettre d'annuler l'effet de la hausse des taux et de compenser la disparition du crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunts.


© BFJ Finance votre rachat de credit

Copyright © BFJ Finance 2008 - Tous droits réservés | Rachat credit Paris, Lyon, Marseille | Mail : contact@credits-rachat-credit.com
Retrouvez toutes les offres de rachat de crédit et de crédit du marché. Réalisez une simulation de rachat de crédit consommation ou de rachat de crédit immobilier.
 CopyrightFrance.com

Qui sommes nous