simulation de rachat de crédit
SOMMAIRE
Actualité du 11 Septembre 2011

Sommes nous sortis de la crise immobilière ?


Non, nous sommes dans la crise. Et nous allons y rentrer de façon relativement durable.

Lorsqu'on parle de crise immobilière, On parle toujours du financement de l'immobilier. On sait ce qui va se passer :
Les banques vont avoir besoin de liquidités. A ce propos, Christine Lagarde a dit qu'il fallait que les banques se recapitalisent. Elles vont utiliser leurs liquidités et donc elles vont en mettre moins dans le crédit, en particulier dans le crédit immobilier. Même si les taux d'intérêt longs sont en train de baisser les banques pour se reconstituer de la marge vont garder des taux d'intérêts importants donc les gens vont avoir de plus en plus de mal à acheter.
D'autre part, les différentes mesures qui viennent d'être annoncées par le gouvernement qui vont venir en fait réduire la production de logements neufs va continuer de peser sur les prix de l'immobilier.

Donc, c'est une crise, c'est pas une crise de type subprimes ou de crise de stock, c'est une bulle de la pénurie.
La bulle immobilière c'est grosso modo : j'ai trop de logements à vendre, les prix sont trop élevés, donc j'ai trop d'offres et pas assez de demandes, du coût les prix baissent.
En France on est exactement dans le scénario inverse. On n'a pas assez d'offres et on a beaucoup de demandes.
On est le pays qui avons en Europe le moins de taux de propriétaires et où le nombre de gens mals logés est supérieur à la moyenne européenne.
Donc il y a des besoins, et il faudrait produire plus de logements, mais comme les taux d'intérêts sont élevés, que les mesures qui aident le logement sont en train d'être réduites, et bien on va en produire moins.

Ceci aura bien sûr une incidence sur les prix puisque la rareté implique une hausse des prix.

Si demain, Le gouvernement confirme par exemple qu'il va taxer les résidences non principales et que les propriétaires décident de moins vendre ou de ne pas vendre parce que la fiscalité n'est pas favorable, hé bien ils vont durcir le marché, il y a aura moins de transactions et là aussi ça pèsera sur les prix.


© BFJ Finance votre guide du crédit

Copyright © BFJ Finance 2008 - Tous droits réservés | Rachat credit Paris, Lyon, Marseille | Mail : contact@credits-rachat-credit.com
Retrouvez toutes les offres de rachat de crédit et de crédit du marché. Réalisez une simulation de rachat de crédit consommation ou de rachat de crédit immobilier.
 CopyrightFrance.com

Qui sommes nous